Jean Zuccarelli
Au rendez-vous des 50 ans de l’ADMR de Haute-Corse

le webmaster

Vendredi 30 août 2013, Jean Zuccarelli, conseiller exécutif de Corse, président de l’ADEC, s’est rendu à Lucciana, à l’occasion du cinquantième anniversaire de la fédération ADMR de Haute-Corse et de l’inauguration de son nouveau siège administratif. Un double événement auquel il a participé aux côtés de Jean Rampon, secrétaire général de la Préfecture de Haute-Corse, Louis Gros, président de l’ADMR région PACA-Corse, et d’Antoine Sabatini, président de la fédération ADMR de Haute-Corse.

Au rendez-vous des 50 ans de l’ADMR de Haute-Corse
« Je tiens à saluer le remarquable travail accompli, au fil des années, par l’ADMR de Haute-Corse qui est un réseau dynamique, présent sur l’ensemble du département. Ce ne sont pas moins de 30 associations et 3 services de soins qui œuvrent ainsi au quotidien auprès de 5 000 foyers et qui sont fédérées par le siège administratif que nous inaugurons officiellement ce soir », a notamment indiqué Jean Zuccarelli au cours de son allocution. « Il convient par ailleurs de souligner la qualité et la praticité des infrastructures. Ce bâtiment flambant neuf –que nous avons pu visiter il y a quelques instants– permettra sans nul doute d’optimiser les conditions de travail des équipes de l’ADMR de Haute-Corse ».
 
Pour Jean Zuccarelli, « depuis sa naissance en 1963 à Calenzana, le réseau a su faire preuve de sa capacité à innover dans les réponses qu’elle apporte à toutes les étapes de la vie : d’une part, en s’adaptant continuellement aux évolutions sociales, démographiques et aux modes de vie. Et d’autre part, en élargissant son champ d’action et en orientant ses services vers un accompagnement global des différents publics ».
 
« Car le maintien à domicile nécessite la convergence de plusieurs facteurs, visant à bénéficier d’une aide à la vie quotidienne en plus du soutien des familles et de l’entourage, à disposer de repas équilibrés et réguliers, à avoir l’accès à la téléassistance, à se rendre dans des lieux de rencontre qui permettent le maintien du lien social, tout en soulageant les aidants… Et incontestablement, de par le patrimoine humain qu’elle représente mais aussi l’esprit qui anime ses 800 salariés et nombreux bénévoles, l’ADMR de Haute-Corse dynamise le lien social ».
 
Et d’ajouter : «  À plus d’un titre, l’ADMR de Haute-Corse favorise et développe le maintien et la création d'emplois qualifiés dans une logique de professionnalisation globale, la formation des bénévoles et salariés, l’insertion professionnelle des jeunes (à travers par exemple la mesure gouvernementale des « Emplois d’Avenir »), ou encore la création de nouvelles solidarités. Une philosophie qui démontre –s’il en était besoin– votre engagement dans les champs de l’économie sociale et solidaire, secteur que la Collectivité Territoriale de Corse –via l’ADEC– a décidé d’inscrire au rang de ses priorités, en le reconnaissant tant d’un point de vue budgétaire qu’en matière d’organisation et de transversalité des démarches ».
 
« Car l’ESS, au vu de ses réussites, de la forte implication de ses acteurs, des valeurs qu’elle porte, du rôle qu’elle joue dans de nombreux domaines de la vie économique et sociale de notre région, mais aussi et surtout des belles perspectives qu’elle présente, mérite que nous l’accompagnions au mieux sur ce chemin de l’intérêt général, si cher à l’ADMR de Haute-Corse et à nos collectivités locales ».

Au rendez-vous des 50 ans de l’ADMR de Haute-Corse